Actualite

Back to all categories

Post-édition légère VS complète

Published: July 29, 2022 by:

Quelles différences ?

Avant d’aller plus loin, un bref rappel de ce qu’est la post-édition :

La post-édition consiste à relire et à corriger une traduction brute, qui a été générée par un moteur de traduction automatique, dans le but de la rendre fidèle au texte source et compréhensible pour le public cible.

Il existe deux manières de corriger une traduction automatique :

via la post-édition légère

via la post-édition complète

Post-édition légère = modifications nécessaires



La post-édition légère consiste à utiliser au maximum le texte brut généré automatiquement et à faire le moins de corrections possible. Le post-éditeur doit s’assurer que la traduction post-éditée soit compréhensible, grammaticalement correcte et délivre le même message que la source.


✅ Les points importants à prendre en compte :



  • Utiliser au maximum la traduction brute, c’est la règle d’or en post-édition légère pour aller à l’essentiel et gagner du temps


  • Corriger les erreurs graves d’orthographe et de grammaire, pour rendre un texte correct et sans fautes


  • Réécrire les phrases ambiguës ou qui portent à confusion, mais sans faire de polissage stylistique


  • Corriger les erreurs machine (ex : contresens lié à la polysémie, sur-traduction des noms propres, etc.)


  • Garder une terminologie cohérente tout au long du texte, mais sans faire de recherches approfondies


  • Localiser les unités de mesure pour qu’elles soient comprises par le public cible et reformuler simplement les expressions trop idiomatiques


  • Retrouvez ici nos tutos vidéos pour plus d’informations !




❌ Les erreurs récurrentes à éviter :



  • Sur-corriger la traduction automatique pour atteindre une qualité humaine ou donner l’illusion que le texte a directement été écrit dans cette langue.

    ⇒ Astuce : En lisant la traduction automatique, tant que vous ne butez pas sur le texte, c’est qu’il est compréhensible et donc n’a pas besoin d’être corrigé.


  • Faire des modifications préférentielles ou stylistiques, pour que le ton et le style collent à la source et que le texte sonne naturel dans la langue cible.

    ⇒ Astuce : Il ne faut faire que les modifications nécessaires à la bonne compréhension du texte (orthographe, grammaire, sens). Donc si c’est pour faire joli, c’est que c’est de l’ordre préférentiel !


  • Passer trop de temps à chercher la traduction parfaite ou les termes techniques équivalents.

    ⇒ Astuce : Nul besoin de dictionnaires spécialisés ou autres ressources techniques et précises, quelques recherches Google suffisent largement pour de la post-édition légère. Si vous ne trouvez pas, allez au plus simple et générique.


  • Chercher à retranscrire les figures de styles ou expressions idiomatiques utilisées dans la source

    ⇒ Astuce : Le style n’étant pas pris en compte en post-édition légère, vous n’avez pas besoin de vous creuser la tête pour trouver une expression ou procédé stylistique similaire. À la place, paraphrasez, reformulez ou expliquez les expressions de la manière la plus simple et rapide.

Post-édition complète = modifications préférentielles



La post-édition complète est, à l’inverse, un procédé beaucoup plus lent et approfondi. Ici, le post-éditeur doit utiliser une terminologie correcte et reconnue, retranscrire le ton et le style de la source, ne pas présenter d'incohérences ou de variations stylistiques, ni de fautes de grammaire. La traduction doit se lire comme si elle était écrite dans la langue cible.

En plus des points mentionnés ci-dessus en post-édition légère, le post-éditeur doit aussi appliquer les aspects suivants :

  • Vérifier la terminologie par rapport aux ressources terminologiques approuvées pour s'assurer qu'elle est cohérente et appropriée


  • Effectuer des modifications syntaxiques conformément à la langue cible


  • Produire un contenu stylistiquement cohérent et fluide


  • Adapter toutes les références culturelles, y compris les expressions idiomatiques, les exemples, etc.



La post-édition complète vise donc une qualité égale à une traduction humaine. Cependant, il arrive parfois que l’effort pour obtenir ce niveau de qualité à partir d’une traduction automatique soit plus conséquent que si le texte avait été directement traduit par un traducteur.

Et SPOTL dans tout ça ?



SPOTL s’est positionné sur le marché de la post-édition légère.

Pour en savoir plus sur la post-édition dans l’activité du traducteur freelance, vous pouvez lire cet article.

Et si vous êtes déjà convaincu par la post-édition et que vous souhaitez collaborer avec SPOTL, vous pouvez candidater ici.